Parution: Cahiers d’Asie centrale n° 19-20 : La définition des identités

 

Cahiers d’Asie centrale n° 19-20,

La définition des identités,

sous la direction de Carole Ferret et Arnaud Ruffier,

Paris, Institut d'études sur l'Asie centrale – Petra, 2011, 511 p., ill.

ISSN : 1270-9247

ISBN : 978-2-84743-041-7

site de l'éditeur :  http://www.editionspetra.fr/ouvrage/122

site de la revue : http://asiecentrale.revues.org/

 

Que signifie être Sarte, Kirghize, Tatar, membre de telle mahalla, de telle corporation, de tel lignage, originaire de telle vallée ou de tel aoul en Asie centrale contemporaine ? Ce numéro 19-20 des Cahiers d’Asie centrale consacré à la définition des identités tente de jeter un éclairage nouveau sur la question. Il analyse différents aspects de la construction identitaire dans plusieurs pays de la zone concernée : Ouzbékistan, Kazakhstan, Kirghizstan, Tadjikistan, Turkménistan, mais aussi Iran, Afghanistan, Azerbaïdjan, principalement au cours des xxe et xxie siècles.

Si le terme identité a été largement galvaudé ces dernières années, la question identi­taire revêt une acuité toute particulière sur le terrain centrasiatique. Sur quels éléments se sont construits et se construisent encore les identités collectives en Asie centrale ? Comment ces éléments se combinent-ils entre eux ? Quel rôle y joue l’État ? Quelle place est réservée aux minorités ? L’identité est-elle essentiellement liée à l’appartenance à un territoire ? Comment certains artefacts culturels sont-ils exploités pour aiguiser la conscience identitaire ?

À la recherche d’un équilibre entre les tenants de l’école soviétique, naguère adeptes d’une conception essentialiste de l’ethnos, et les chercheurs occidentaux, actuellement enclins à une position constructiviste, vingt chercheurs – occidentaux et centrasiatiques – tentent de répondre à ces questions, en démêlant les multiples composan­tes de l’iden­tité et leur imbrication.

L’ensemble du volume permet de comprendre que, sans être des créations ex-nihilo totalement artificielles, les identités collectives centrasiatiques, toujours multidimensionnelles, ont été manipulées et se sont construites par des processus de simplification et de modélisation, consistant à gommer certaines différences pour en accentuer d’autres et à remplacer des structures complexes et enchevêtrées par des structures plus simples et plus lisibles, juxtaposées ou emboîtées. 

 

Sommaire

B. Balci, Avant-propos.

A. Ruffier, Introduction.

Éléments d’histoire identitaire de l’Asie centrale

V. Germanov, Éléments d’histoire de quelques groupes ethniques de l’oasis du Zeravchan dans le contexte politique du khanat de Boukhara et de l’empire de Russie.

S. N. Abašin, Les habitants de Mindon du xviiie au début du xxe siècle. Histoire d’une identité qui évolue.

J. E. Daǧyeli, La construction des identités collectives d’après les chartes des corps de métier (risāla) en Asie centrale.

Le rôle de l’État dans la construction des identités nationales

A. Buisson & N. Khusenova, La production identitaire dans le Tadjikistan post-conflit : état des lieux.

A. Ruffier, Logiques de l’identification générées autour de la distribution de nourriture en Asie centrale : étude de la transformation d’un aspect du mode de légitimation du pouvoir politique.

A. Monsutti, Au-delà de l’ethnicité et de la parenté en Afghanistan : une approche ethnographique des liens transversaux de coopération.

Le fait minoritaire

O. Ferrando, Déplacements de populations et identités dans la vallée du Ferghana : les limites du paradigme ethnique.

Y.-M. Davenel, Du Soviétique tatar au Tatar kazakhstanais. Les voies multiples de la “tatarité”.

G. Riaux, Les modalités de l’engagement dans le nationalisme azerbaïdjanais en Iran : de la tutelle soviétique à l’autonomisation progressive.

B. Balci, Politique identitaire et construction diasporique en Azerbaïdjan postsoviétique.


Les dynamiques locales d’identification

C. Marteau D’Autry, Vyjdem vse, kak odin ! « Allons-y tous comme un seul homme ! ». Ethnographie d’un hashar national dans un quartier de Samarcande, Ouzbékistan.

M. Lembrez, Identités et solidarités du quartier industriel des constructeurs aéronautiques de Tachkent.

A. Japarov, À propos de l'identité actuelle des pasteurs “nomades” de la région de Naryn.

B. Pétric, Pouvoirs, identités et ressources : construction de la solidarité au Kirghizstan.

Artefacts culturels et identification communautaire

J. During, Tradition musicale, identité et nationalisme en Asie centrale.

A. Zevaco, Chant du destin et identité nationale : la promotion du falak tadjik.

C. Ferret, À chacun son cheval ! Identités nationales et races équines en ex-URSS (à partir des exemples turkmène, kirghize et iakoute).

En guise de conclusion

C. Ferret, L’identité, une question de définition.

 

Notes de recherche

S. Kuškumbaev, L’identité ethnique et la politique d’intégration sociale au Kazakhstan.

B. Balci, Identité nationale et gestion du fait minoritaire en Asie Centrale : analyse des affrontements interethniques d’Och en juin 2010.

H. Ohlsson, Islam and Secular State in Uzbekistan: State Control of Religion and its Implications for the Understanding of Secularity.

Comptes-rendus de lecture

J. Lhuillier— P. Leriche et Ch. Pidaev, Termez sur Oxus. Cité-capitale d’Asie centrale, 2008.

E. Luneau S. Peyrouse, Turkménistan. Un destin au carrefour des empires, 2007.

A. Khamraeva-Aubert A. Haugen, The Establishment of National Republics in Soviet Central Asia, 2003.

 

span style=

Fichier attachéTailleCompteurDernier téléchargement
CAC 19-20 identites.pdf305.48 Ko740il y a 4 jours 11 min