De l’ombre à la lumière, de l’individu à la nation, par Laetitia Merli

couverture  

Pour acheter ce livre : http://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100135280

333 pages, 23 illustrations. Collection Nord-Asie (Ecole pratique des hautes études).

ISBN  978-2-9518888-6-9.

Ce livre décrit, sur la base d’une enquête de terrain approfondie, le renouveau du chamanisme en Mongolie, et principalement dans la capitale Ulaanbaatar. L’auteur a suivi plusieurs chamanes depuis son premier séjour en 1997 et nous livre avec beaucoup de précision un compte rendu de leurs diverses tentatives d’inventions rituelle et culturelle, auxquelles les intellectuels mongols, historiens et folkloristes en particulier, participent de près. Constatant qu’« il n’y avait pas un chamanisme, mais pratiquement autant de chamanismes que de chamanes étudiés », l’auteur donne un aperçu des différents « centres chamaniques » créés depuis la fin des années 1990, en montrant selon quelles stratégies les différents spécialistes s’y inscrivent ou s’en séparent. Au final, l’enjeu des rituels proposés par ces nouveaux chamanes s’est déplacé au cours même des quelques années de son étude. Alors qu’ils étaient centrés au départ sur le traitement de problèmes individuels, principalement liés à des questions de chance, ils ont progressivement pris pour objet la « nation » en se proposant de « réparer » celle-ci, c’est-à-dire de recentrer l’identité mongole sur des traditions supposées héritées de Chinggis Khan et sur un culte du Ciel Éternel.

Laetitia Merli, docteur en anthropologie de l'EHESS, a enseigné l'anthropologie visuelle à l'université de Manchester. Elle est réalisatrice de films documentaires.

 

Compte rendu Le Monde des Religions, janvier-février 2011

"Cette étude détaillée du renouveau chamanique en Mongolie dans l’ère post-soviétique bouscule les stéréotypes. Plusieurs années en terre mongole ont permis à l’auteure d’offrir une approche complète et instructive de la réapparition du chamanisme : urbain, pleinement intégré à la société mongole, il s’accompagne des bouleversements provoqués par le capitalisme et des enjeux politiques de récupération identitaire. La pratique chamanique est loin de l’image exotique et mystérieuse courante, qui la réduit, en Occident, à un syncrétisme d’influences bouddhistes tibétaines et d’idées New Age. Agrémenté de photographies, l’ouvrage de Laetitia Merli nous fait découvrir une société dans son intimité, qui, entre angoisses et tourments, trouve dans la transe du chamane le recours thérapeutique espéré : « La nation elle-même étant censée posséder du suld hijmor (« énergie vitale »), ce n’est plus seulement l’individu que l’on demande au chamane de soigner mais la nation mongole dans son ensemble. »"

C.C.

 

 

Autres ouvrages en vente

Fichier attachéTailleCompteurDernier téléchargement
Présentation Merli.pdf298.38 Ko1537il y a 1 jour 13h